Activités illicites dans les aires protégées

Activités illicites dans les Aires Protégées

Activités illicites dans les Aires Protégées : Le MEDD attire l’attention sur les alternatives économiques durables.

Faire de l’Aire protégée Menabe Antimena un modèle en termes de conservation, un défi signé ministère de l’environnement et du développement durable ou MEDD. Un défi contre toutes activités illicites dans les Aires Protégées.

Pris aux sérieux

Les scientifiques font savoir que « l’ensemble de la forêt du Menabe central risque de disparaître complètement avant 2050 si le rythme actuel de déforestation continue ». Une annonce pris au sérieux par les acteurs œuvrant dans le domaine de la conservation des biodiversités.

C’est d’ailleurs, ce qui a été avancé durant le dialogue national multi-acteur sur les forêts sèches de Madagascar organisé à Ankorondrano jeudi dernier. Un événement d’envergure national. Il avait pour objectif principal de « mobiliser l’Etat central, les partenaires techniques et financiers, ainsi que les organisations de la société civile à s’engager à prendre les mesures stratégiques et politiques en soutien à la stratégie régionale pour la réduction des pressions sur l’Aire Protégée Menabe Antimena (APMA) ». Ce, compte tenu de la situation actuelle dans ladite aire protégée.

Et les menaces sont plus que présentes.

Les activités de défrichement et les activités économiques illicites font que les effets du changement climatique se font ressentir au niveau régional. Ces sont notamment le cas de la culture de maïs et d’arachide – de vraie filière économique. Entre autres, un manque considérable de pluie ou encore une importante augmentation de la température.

Stakeholder engagement

Le ministère de l’environnement et du développement durable opte pour une approche impliquant l’engagement des parties prenantes. Comme l’a fait savoir Vahinala Raharinirina « il est important que les populations locales trouvent plus d’intérêts dans la conservation que dans leurs activités illicites opérées dans les aires protégées ».

En d’autres termes, les populations vivant à bord des aires protégées devraient « être amenées à comprendre les avantages offerts par la conservation ».

Ainsi, le ministère de tutelle entend mettre en place des « alternatives économiques durables » à la place des pressions engendrées par les activités humaines. La culture de maïs et d’arachide constituent de véritable filière économique. Pourtant, on les cultive illicitement dans les aires protégées.

Persuader les populations locales

Le défi réside donc dans la capacité du ministère et de ses partenaires de persuader les populations locales à se tourner vers d’autres choix. Ce qui ne pourrait être fait que par l’adhésion de toutes les parties prenantes à une même et unique « vision nationale». Ce à quoi la ministre de l’environnement et du développement durable fait appel « à la collaboration de tout un chacun à conserver ce qui nous reste comme richesses naturelles ».

Acteur du développement durable, Coco Lodge Majunga, c’est aussi un Hôtel***, un Restaurant gourmand, un Loueur de 4×4 avec chauffeur guide et Organisateur d’événements (conférences, séminaires, ateliers, déjeuners/dîners à thèmes, mariage, anniversaire, enterrement de vie de jeune fille/garçon, …).

Pour vos vacances ou vos voyages d’affaires, toute l’équipe de l’Hôtel*** Coco Lodge est ravie de répondre à vos attentes et de satisfaire vos besoins. Notre objectif est de vous offrir un séjour inoubliable dans la ville de Majunga. Coco Lodge TO organise des circuits sur Majunga et ses alentours et bien d’autres encore. Découvrez les Grottes d’Anjohibe, le Parc National Ankarafantsika, le Lac Sacré, le Cirque Rouge et les plages. Sans oublier la réserve d’Antrema, le phare de Katsepy, Papamena, Le Poséidon, le complexe Mahavavy Kinkony, les tsingys de Namoroka, ….

By #CocoLodgeMajunga

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>