Stop Intox sur les réseaux sociaux

Stop Intox sur les réseaux sociaux

La planète « Facebook » mise en garde

Stop Intox sur les réseaux sociaux

Andriamanohisoa Raherijaona, MPTDN (Ministère des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique) avertit les fauteurs de trouble sur internet. Stop Intox sur les réseaux sociaux !

Activistes et lanceurs d’alerte doivent modérer leurs propos pour préserver l’ordre public. Les autorités seront strictes sur les dérives sur la toile.

Avertissement.

Les autorités ont envoyé, hier, un signal fort aux utilisateurs des réseaux sociaux. Ils se sont exprimés aux utilisateurs de Facebook en particulier. Les risques encourus en cas de pratiques de désinformation en vue de troubler l’ordre public sont considérables.

« Face à la situation fragile du pays par rapport à la pandémie qui menace, les comptes personnels, pages et autres groupes de discussion véhiculant de fausses informations seront tout de suite bloqués. Le MPTDN se chargera de rapporter les comptes, auteurs de ces médisances à la société Facebook. Cette dernière jugera de la véracité ou non des informations. La Cellule Contre la Cybercriminalité, pour sa part, se chargera des poursuites et des sanctions à hauteur des crimes. La liberté d’opinion est un droit acquis. Il y a, cependant, des circonstances qui nuisent à la vie publique qu’il faut maîtriser ». C’est ce qu’a annoncé Andriamanohisoa Raherijaona, ministre des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique.

L’initiative de ce département ministériel rejoint ainsi la politique du réseau social face aux intox qui sévissent.

La guerre contre le coronavirus devra aussi se faire sur la toile. De nombreuses rumeurs sur la pandémie circulent actuellement sur Facebook, YouTube et consorts.

Inquiétude

Cependant, tous les autres sujets à polémique risquant de troubler l’ordre public entrent aussi dans le cadre de cette censure initiée conjointement par Facebook et le MPTDN. Il s’agit alors, pour les activistes, lanceurs d’alertes et autres influenceurs de recouper correctement leurs informations avant de les partager.

« Le sujet est particulièrement délicat. Dans le cas d’une pandémie, quelqu’un de mal informé pourrait contracter la maladie ou contaminer une personne en suivant de faux conseils », souligne un internaute avisé.

Un autre influenceur s’inquiète sur le fait que cette action puisse soulever des problématiques sur le concept même de la liberté d’expression « l’impartialité du ministère est un sujet à débat mais, comme il s’agit d’une situation de sécurité nationale face à la pandémie, tout le monde doit s’y soumettre. Par ailleurs, il est encore difficile de distinguer le vrai du faux sur les réseaux sociaux ». Débordée, la société Facebook peut ainsi compter sur la collaboration des gouvernements afin de parfaire la modération des publications néfastes sur la toile.

Dans certains pays, à l’image de l’Afrique du Sud, l’action de désinformation portant sur le sujet du coronavirus est considérée comme étant un acte criminel, passible de sanction pénale. Le réflexe de « fact-checking » qui permet de vérifier la véracité des dires ou des actions de certains personnages importants devient ainsi un acte citoyen que l’ensemble de la planète Facebook devrait adopter.

Environ deux millions trois cent mille Malagasy utilisent les réseaux sociaux. Près de 70% de ces personnes, soit un million six cent mille âmes, sont sur Facebook en constituant près des 6% de la population qui se doit d’agir avec civilité dans l’utilisation de ces réseaux pour éviter de troubler l’ordre public.

Stop Intox sur les réseaux sociaux

Évitez de publier des informations dont la source n’est pas fiable à 100%. Pour avoir des informations authentiques sur le Coronavirus à Madagascar, consultez le site officiel du Ministère de la Santé Publique de Madagascar : http://www.sante.gov.mg/ministere-sante-publique/, ou suivez la presse. Ou, sur Facebook, vous pouvez aussi suivre ici.

By Hôtel*** Restaurant gourmand Coco Lodge Majunga.

Pour rappel, Coco Lodge Majunga, c’est :

  • un Hôtel***,
  • un Restaurant gourmand,
  • un Loueur de 4×4 avec chauffeur guide
  • un Organisateur d’événements (conférences, séminaires, ateliers, déjeuners/dîners à thèmes, mariage, anniversaire, enterrement de vie de jeune fille/garçon, …).
  • un Tour Opérateur qui organise des circuits sur Majunga et ses alentours et bien d’autres encore. Découvrez les Grottes d’Anjohibe, le Parc National Ankarafantsika, le Lac Sacré, le Cirque Rouge et les plages. Sans oublier la réserve d’Antrema, le phare de Katsepy, Papamena, Le Poséidon, le complexe Mahavavy Kinkony, les tsingys de Namoroka, ….

Pour vos vacances ou vos voyages d’affaires, toute l’équipe de l’Hôtel*** Coco Lodge est ravie de répondre à vos attentes et de satisfaire vos besoins. Notre objectif est de vous offrir un séjour inoubliable dans la ville de Majunga.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>