Massacre des tortues à Mayotte

Massacre des tortues à Mayotte

Stop au massacre des tortues

Depuis le début de la crise sanitaire liée au Covid-19 à Mayotte, des braconniers ont profité du confinement et des plages désertes pour massacrer des tortues marines, dont la viande se revend à des prix élevés. L’association mahoraise de protection de l’environnement « Oulanga na Nyamba » a lancé l’alerte. Il faut trouver une solution sérieuse pour arrêter le massacre des tortues à Mayotte, ou ailleurs.

On compte 28 cadavres de tortues sur les seules plages de Moya depuis le début du confinement. L’association alerte les autorités et porte plainte pour destruction d’espèces protégées.

Une crise environnementale en cour

À Mayotte, les plages sont vides depuis le début du confinement, et cette absence de fréquentation laisse libre cours aux braconniers.

La situation devient critique : 28 tortues ont été braconnées depuis le 17 mars sur la seule plage de Moya. Tous les jours, de nouveaux cadavres sont signalés sur cette plage, qui n’est pas la seule à être affectée : des signalements de tortues massacrées sont faits tout autour de l’île.

Moya est après Saziley la plus importante plage de ponte de Mayotte, et une des plus importantes de la région. Elle procure à Mayotte un rôle essentiel en terme de conservation des populations de tortues dans la région. « Le massacre des tortues sur nos plages est une perte d’ordre régional. Elle engage notre responsabilité. »

Le 21 avril, l’association « Oulanga na Nyamba » a de ce fait adressé une plainte pour destruction d’espèces protégées à la Substitut de Procureur responsable de l’environnement et alerté la Préfecture de la situation dramatique.

Des impacts négatifs irrémédiables

Moya est l’un des joyaux de Mayotte : en journée, résidents et touristes profitaient de cette plage magnifique pour la baignade, la nuit les femelles de tortues y viennent déposer leurs œufs, sous les yeux des visiteurs émerveillés.

Mais, à l’heure où Mayotte souhaite se tourner vers l’économie bleue, on détruit les richesses de l’île.

Sur cette plage, anciennement paisible s’entassent des cadavres de tortues. L’odeur de putréfaction est omniprésente.

La problématique du braconnage de tortues à Mayotte ne date pas d’aujourd’hui. Des centaines de tortues sont braconnées tous les ans, mettant en danger la pérennité de la présence de tortues marines à Mayotte. L’amplification du phénomène durant ce temps de crise accentue une situation qui était déjà critique auparavant. Et ce n’est pas qu’à Mayotte.

Il faut agir maintenant !

Si cette situation perdure sans action de l’ensemble des acteurs concernés, l’avenir des tortues marines seront mis en jeux.

L’association « Oulanga na Nyamba » lance un appel à la mobilisation face à cette situation dramatique et urgente. Unissons nos compétences et moyens pour trouver une solution adaptée au contexte difficile !

Cela nous concerne tous. Les acteurs du tourisme et de l’économie bleue qui dépendent des richesses marines, les communes, les associations, les acteurs publiques et l’État et surtout les particuliers.

« Ne laissons pas une poignée de malveillants détruire le patrimoine naturel dont la population mahoraise est si fière ! »

OULANGA NA NYAMBA

Effectivement, la protection des ressources naturelles nous concerne tous, où que nous soyons. À Madagascar, plusieurs espèces de tortues sont hautement menacées, notamment par les braconniers. Protégeons-les, ensemble !

By Hôtel*** Restaurant gourmand Coco Lodge Majunga

Pour rappel, Coco Lodge Majunga est à la fois :

  • un Hôtel***,
  • un Restaurant gourmand,
  • un Loueur de 4×4 avec chauffeur guide
  • un Organisateur d’événements (conférences, séminaires, ateliers, déjeuners/dîners à thèmes, mariage, anniversaire, enterrement de vie de jeune fille/garçon, …).
  • un Tour Opérateur qui organise des circuits sur Majunga et ses alentours et bien d’autres encore. Découvrez les Grottes d’Anjohibe, le Parc National Ankarafantsika, le Lac Sacré, le Cirque Rouge et les plages. Sans oublier la réserve d’Antrema, le phare de Katsepy, Papamena, Le Poséidon, le complexe Mahavavy Kinkony, les tsingys de Namoroka, ….

Pour vos vacances ou vos voyages d’affaires, toute l’équipe de l’Hôtel*** Coco Lodge répondra à vos attentes et de satisfaire vos besoins avec grand plaisir. Notre objectif est de vous offrir un séjour inoubliable dans la ville de Majunga.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>