L’hôtellerie et le tourisme parmi les 5 industries les plus touchées

L’hôtellerie et le tourisme parmi les 5 industries les plus touchées

L’hôtellerie et le tourisme parmi les 5 industries les plus touchées par le coronavirus

1. Les hôtels

A Madagascar, le secteur des voyages et du tourisme est un des secteurs les plus sinistrés. La pandémie de coronavirus a paralysé l’économie du pays depuis mars 2020.

Des emplois sont en péril tout le long de la chaîne de valeur, 44 000 emplois directs affectés et plus de 300 000 emplois indirects.

Les groupes de populations les plus vulnérables, tels que les femmes, les jeunes et les populations rurales, sont les plus exposés. Plus de 1 900 Milliards Ariary de pertes pour les opérateurs touristiques. Les trois derniers trimestres 2020 représentent 83% du volume d’affaires dans le tourisme (haute saison de mi-juillet à mi-novembre). La baisse sur la totalité de l’année est évaluée à 80% du fait d’une prolongation des mesures de confinement et des fermetures des frontières.

La Confédération du Tourisme de Madagascar -CTM- avec l’Office National du Tourisme de Madagascar -ONTM- travaillent ardemment à défendre nos intérêts. La CTM rassemble les acteurs privés du tourisme dans une structure représentative. Elle est force de proposition aussi bien envers les pouvoirs publics (dialogue public-privé), qu’envers les autres métiers du secteur privé (dialogue privé-privé). C’est une association à vocation économique et ses objectifs sont de renforcer la compétitivité de la destination Madagascar, et de promouvoir un climat des affaires favorable au développement des activités touristiques.

La CTM travaille main dans la main avec le Ministère du Tourisme, des Transports et de la Météorologie. Et elle a formulé des requêtes qui ont vu l’approbation du Chef de l’Etat :

  • Le report de la collecte de toutes les obligations fiscales sans pénalité et l’annulation des acomptes prévisionnelles sur L’IBS pour l’exercice 2020
  • Le report des charges sociales et patronales
  • Le soutien de l’Etat dans la négociation du report des échéances bancaires
  • Un moratoire de paiement des factures de la JIRAMA
  • La prise en charge du chômage technique pour les entreprises n’ayant pas d’autres choix

Votre point de contact CTM :

Aux Etats Unis, l’industrie hôtelière américaine emploie à elle seule plus de 1,6 million d’américains. Mais comme les gens sont restés chez eux, la demande d’hôtels a fortement diminué. Et des dizaines de milliers de travailleurs dans hôtellerie se sont retrouvés sans emploi …

2. Les restaurants

Une grande partie des restaurants n’est pas du tout prête à supporter des semaines sans clients. Et même ceux qui peuvent survivre sont obligés de licencier du personnel pendant un certain temps. 
Mais une vague de fermetures permanentes de restaurants provoquée par la pandémie de coronavirus pourrait bien se produire dans un proche avenir. C’est surtout le cas dans les petits restaurants qui ne sont pas construits pour la livraison à domicile.

3. Les salles de gym

Les gymnases étaient déjà confrontés à des défis d’entreprises d’exercice à domicile. Et les recommandations de distanciation sociale et la peur de la propagation du coronavirus ont ajouté aux défis auxquels sont confrontés les grands gymnases et les cours de fitness en groupe.

Des entreprises comme Peloton ont lancé un nouveau modèle commercial qui rendrait le gymnase local largement obsolète pour de nombreuses personnes. Et la crise actuelle pourrait aider à accélérer la transition vers l’équipement sportif à domicile et des cours de fitness en ligne.

4. Les constructeurs automobiles

Alors que la pandémie de COVID-19 persiste, la demande de voitures diminue. Les travailleurs se préoccupent de la sécurité de leur emploi. Et ils tentent d’économiser leur argent pour une utilisation d’urgence. Donc ils sont moins susceptibles d’acheter une voiture. Les constructeurs automobiles ont également été confrontés à de graves perturbations de la chaîne d’approvisionnement. Les importations de pièces en provenance de Chine sont devenues beaucoup plus difficiles alors que le pays est aux prises avec la maladie. Quatre voitures sur cinq fabriquées dans le monde dépendent de pièces fabriquées en Chine.

5. Les compagnies aériennes

Le CAPA – Center for Aviation a déclaré que la plupart des compagnies aériennes dans le monde feraient probablement faillite d’ici la fin mai 2020. Et déjà South African Airways vient hier de déposer le bilan ! C’est le premier pays africain à se retrouver sans compagnie aérienne.

L’hôtellerie et le tourisme parmi les 5 industries les plus durement touchées par le coronavirus.

L’hôtel*** Restaurant gourmand Coco Lodge Majunga figure parmi ces établissements.

En effet, ces activités principales sont :

  • l’Hôtellerie,
  • la Restauration gourmande,
  • la location de 4×4 avec chauffeur guide
  • l’organisation d’événements (conférences, séminaires, ateliers, déjeuners/dîners à thèmes, mariage, anniversaire, enterrement de vie de jeune fille/garçon, …).
  • et Tour Opérateur qui organise des circuits sur Majunga et ses alentours et bien d’autres encore. Découvrez les Grottes d’Anjohibe, le Parc National Ankarafantsika, le Lac Sacré, le Cirque Rouge et les plages. Sans oublier la réserve d’Antrema, le phare de Katsepy, Papamena, Le Poséidon, le complexe Mahavavy Kinkony, les tsingys de Namoroka, ….

Pour vos vacances ou vos voyages d’affaires, toute l’équipe de l’Hôtel*** Coco Lodge répondra à vos attentes et de satisfaire vos besoins avec grand plaisir. Notre objectif est de vous offrir un séjour inoubliable dans la ville de Majunga.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>