Journée Mondiale des Zones Humides

Journée Mondiale des Zones Humides

Célébration de la Journée Mondiale des Zones Humides à Madagascar et dans le monde

Chaque année, la Journée Mondiale des Zones Humides (JMZH) est célébrée le 2 février, pour commémorer la signature de la Convention sur les zones humides, du 2 février 1971, dans la ville Iranienne de Ramsar. Pour Madagascar la célébration a eu lieu hier, le 31 janvier 2020.

Conservation des Zones Humides et mangroves

Les pressions de l’homme sur l’environnement sont pesantes, l’urbanisation, l’extension des zones urbaines, les besoins alimentaires, de nombreuses raisons, “de prime abord”, pour repousser les limites.

Les mangroves sont bien évidemment des zones humides essentielles à la vie dans les zones tropicales. On le dit souvent, la mangrove protège la terre et protège la mer. Elle protège la terre de la montée des eaux. La mangrove régule l’eau et évite la modification du trait de côte.

A Mayotte par exemple, la plage d’Illoni est actuellement victime de l’évolution du trait de côte et de la montée des eaux du fait de la destruction par l’homme de la mangrove de la zone de Dembeni.

Le calme qui règne à l’ombre des palétuviers permet à certaines espèces de poissons de se reproduire à l’abri de la mer. Les juvéniles trouvent également une alimentation plus riche, des conditions idéales pour grandir. La mangrove protège les herbiers marins pour permettre cette reproduction. Elle joue le rôle de nurseries pour de nombreuses espèces.

A ce jour, des forêts de mangroves bordent entre 2/3 et ¾ des littoraux tropicaux , surtout dans les départements d’Outre-Mer, 700 km en Guyane par exemple. La Réunion est le seul département d’outre-mer qui n’en possède pas.

Les études récentes montrent que depuis le début des années 80, 20% des forêts de mangrove ont disparu soit 3.6 millions d’hectares.

La mobilisation qui est recherchée au travers des journées mondiales des zones humides est donc avant tout la prise de conscience de l’importance pour l’humanité de ces espaces. C’est aussi la sensibilisation aux actions entreprises pour faire révéler au plus grand nombre quelles sont les causes de la destruction de ces zones et donc de trouver les clés pour agir différemment.

Sensibiliser veut dire faire prendre conscience et donner des clés pour agir différemment. La semaine prochaine, à Mayotte, il y aura une journée voire un mois pour faire évoluer les représentations.

Célébration de la JMZH à Madagascar

Pour Madagascar la célébration a eu lieu hier, vendredi le 31 janvier 2020 au Parc Tsarasaotra.

Chaque année, la convention propose à tous les intervenants de construire leur événement autour d’un thème commun. Et elle met à disposition du matériel de communication et de sensibilisation. Mais ce thème n’est pas imposé pour réaliser et inscrire une animation dans le cadre de la journée mondiale des zones humides.

La journée Mondiale des Zones Humides a été célébrée dans un lieu hautement symbolique à Antananarivo. La date officielle de la journée étant le 2 février, un dimanche. Les festivités ont donc lieu 2 jours plus tôt au parc Tsarasaotra. C’est un site RAMSAR privé en plein centre de la capitale.

Sur le thème « zones humides et biodiversité », la journée a offert une panoplie d’activités, sous la tutelle du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable.

Au programme de la journée, des activités qui visaient à éduquer les participants de manière ludique afin que ces derniers aient conscience de l’importance des zones humides à travers les stands et expositions. Mais aussi des jeux et animations diverses concoctés par Malagasy Youth Biodiversity Network.

Les zones humides assurent un rôle écologique majeur et sont sources de revenus pour plus d’un milliard de personnes dans le monde grâce à la faune et la flore qu’elles abritent. Le déclin des zones humides présente un danger pour l’humanité et pour la nature, ainsi, ces infrastructures écologiques méritent une célébration spéciale.

Plusieurs autres régions de Madagascar abritant des sites Ramsar, comme le cas de Mahajanga célèbrent également cette journée.

Madagascar, riche en Zones Humides

A rappeler que 20 sites malagasys sont reconnus comme Zones Humides d’importance internationales ou sites RAMSAR. Entre autres les îles Barren de Maintirano, Onilahy,  les mangroves du Tsiribihina, le lac Sofia, Ambondrombe de Belo-sur-Tsiribihina, la NAP CMK à Mahajanga et tant d’autres encore.

A Majunga, nous avons la NAP CMK (la Nouvelle Aire Protégée du Complexe Mahavavy Kinkony) qui est classée site RAMSAR, un site écotouristique que vous pouvez visiter avec Coco Lodge Tour Operator. C’est aussi un endroit idéale pour le bird-watching.

En effet, Coco Lodge Majunga, c’est aussi un Tour Opérateur et organise des excursions, en plus d’être un Hôtel***, un Restaurant gourmand. Nous sommes également un Loueur de 4×4 avec chauffeur guide et Organisateur d’événements (conférences, séminaires, ateliers, déjeuners/dîners à thèmes, mariage, anniversaire, enterrement de vie de jeune fille/garçon, …).

Pour vos vacances ou vos voyages d’affaires, toute l’équipe de l’Hôtel*** Coco Lodge est ravie de répondre à vos attentes et de satisfaire vos besoins. Notre objectif est de vous offrir un séjour inoubliable dans la ville de Majunga. Coco Lodge TO organise des circuits sur Majunga et ses alentours et bien d’autres encore. Découvrez les Grottes d’Anjohibe, le Parc National Ankarafantsika, le Lac Sacré, le Cirque Rouge, les plages, la réserve d’Antrema, le phare de Katsepy, Papamena, Le Poséidon, le Complexe Mahavavy Kinkony, les tsingys de Namoroka, ….

By #CocoLodgeMajunga

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>