Iles Éparses : Restitution ou cogestion ?

Iles Éparses : Restitution ou cogestion ?

Iles Éparses : Restitution ou cogestion ?

Lors de l’intervention télévisée du Président Andry Rajoelina sur France 24 du 11 mai, il a évoqué avec prudence les îles éparses.

La restitution de ces îles à Madagascar avant la célébration de la fête du 60e anniversaire de l’Indépendance du pays le 26 juin était souhaitée, mais la crise sanitaire semble avoir compromis cet objectif.

Andry Rajoelina ne perd pas pour autant d’espoir. « J’ai la foi et j’ai confiance dans notre capacité à trouver une solution rapide qui satisfera notre demande de restitution de ces îles ».

Le chef de l’État malagasy a précisé lors de cette intervention télévisée que Madagascar parle surtout de « restitution » et non de cogestion de ces îles avec la France. « Nous, on a réclamé la souveraineté de ces îles. Et on parle de restitution ».

Il a indiqué que la deuxième réunion de la commission mixte a été prévue vers la fin du mois de mars, mais elle a été « ajournée » à cause du coronavirus. La première réunion de cette commission a déjà eu lieu à Madagascar en novembre 2019. Depuis, le président français, Emmanuel Macron, n’a cessé de multiplier les annonces comme quoi les îles Éparses sont françaises. (Mandimbisoa R.)

Iles Éparses : Restitution ou cogestion ? – La France répond du tac-au-tac

S’agit-il d’une coïncidence ou d’une réplique délibérée ?

Une question que plusieurs acteurs politiques, observateurs et simples citoyens se sont posées à la lecture d’une publication du ministère de la Transition écologique et solidaire français hier. Si ce n’est pas une riposte, en tout cas ça y ressemble.

Cette publication porte sur une « consultation publique », portant sur un projet de décret « relatif à la création de la réserve naturelle nationale de l’archipel des Glorieuses ».

Une initiative qui fait suite vraisemblablement, à une annonce faite par Emmanuel Macron, président français, durant son escapade sur place en octobre. Ce qui intrigue l’opinion publique est que l’initiative a été lancée le même jour, voir à quelques heures près de la déclaration faite par Andry Rajoelina, président de la République, sur les îles éparses.

L’appel à l’avis des citoyens français est accompagné d’une note indiquant que « l’archipel des Glorieuses est l’un des cinq territoires constituant le district des îles éparses, caractérisé par une grande diversité d’habitats côtiers et océaniques qui constituent le support d’une biodiversité importante ».

Que la création d’une réserve naturelle nationale a pour objectif « de renforcer la protection de cet espace remarquable ». Outre les moyens financiers, la note ajoute que le nouveau statut s’accompagnera d’un « gestionnaire présent dans la réserve ». (G.F. Ranaivoson)

By Hôtel*** Restaurant gourmand Coco Lodge Majunga

Pour rappel, Coco Lodge Majunga est à la fois :

  • un Hôtel***,
  • un Restaurant gourmand,
  • un Loueur de 4×4 avec chauffeur guide
  • un Organisateur d’événements (conférences, séminaires, ateliers, déjeuners/dîners à thèmes, mariage, anniversaire, enterrement de vie de jeune fille/garçon, …).
  • un Tour Opérateur qui organise des circuits sur Majunga et ses alentours et bien d’autres encore. Découvrez les Grottes d’Anjohibe, le Parc National Ankarafantsika, le Lac Sacré, le Cirque Rouge et les plages. Sans oublier la réserve d’Antrema, le phare de Katsepy, Papamena, Le Poséidon, le complexe Mahavavy Kinkony, les tsingys de Namoroka, ….

Pour vos vacances ou vos voyages d’affaires, toute l’équipe de l’Hôtel*** Coco Lodge répondra à vos attentes et de satisfaire vos besoins avec grand plaisir. Notre objectif est de vous offrir un séjour inoubliable dans la ville de Majunga.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>