fbpx

Fin de l’état d’urgence sanitaire

Le variant Delta est-il présent à Madagascar ?

Fin de l’état d’urgence sanitaire

Un conseil des ministres restreint s’est tenu hier, vendredi le 03 septembre 2021. Il a été pris lors de ce conseil le décret proclamant la fin de l’état d’urgence sanitaire sur le territoire de la République de Madagascar.

La situation s’améliore

Cette décision de mettre fin à la période d’état d’urgence est la nette amélioration de la situation sanitaire. « Le taux de contamination à la Covid-19 est à son niveau le plus bas », affirme la missive. Les dernières statistiques que les autorités ont publiées font état de deux cas positifs, pour près de sept cent tests effectués. Le nombre de malades présentant des formes graves, selon les chiffres officiels, est de sept.

Au regard des chiffres et de la situation sur terrain, Madagascar semble s’être dépêtré de la deuxième vague de forte propagation du coronavirus. Voici plusieurs jours que l’on a comptabilisé aucun décès à cause du virus.

La valse incessante des ambulances dans les rues s’est tue. Les Centre de traitement Covid-19 (CTC), ont fermé leurs portes. Les urgences et les chambres des hôpitaux ne sont plus bondées de patients atteints de cette maladie qui paralyse le monde.

Aucun nouveau cas la semaine dernière

La semaine dernière, la Grande île a même déjà passé une journée sans qu’aucun cas positif n’ait été comptabilisé. Une information que le Président Andry Rajoelina a lui-même souligné.

Même à Antananarivo qui a toujours été l’épicentre des contaminations, la vie est revenue à la normale depuis quelques semaines. Les journées macabres au plus fort de la deuxième vague semblent ne plus être qu’un lointain souvenir.

Éviter une troisième vague

La grande messe du football au stade Barea, à Mahamasina, jeudi, démontre que les autorités sont confiantes sur le fait que le pays est sorti gagnant de la seconde offensive de la Covid-19. Les spectacles et autres réunions populaires reprennent dans toute l’île. Depuis le début de la situation d’exception, pourtant, et même durant l’accalmie faisant suite à la première vague, entre décembre 2019, jusqu’en avril, l’État n’a pas transigé sur un point. Celle concernant la réouverture des frontières, notamment, aériennes.

L’entrée de façon clandestine par la mer de voyageurs venus des Comores aurait été la cause de l’invasion du variant sud-africain. Aussi, les autorités sont restées inflexibles sur la question de la réouverture des frontières. Il y a, toutefois, des exceptions, sous réserve d’avoir des tests PCR négatifs, d’une période de quarantaine et d’effectuer un contre-test, en principe. La semaine dernière, toutefois, le président Rajoelina a annoncé que la réouverture des frontières est prévue en octobre.

Maintenant que l’urgence sanitaire est levée, les acteurs du tourisme et du transport, particulièrement, le transport aérien doivent donc accélérer les préparatifs pour être au taquet au moment de la réouverture des frontières. L’État compte vacciner tous les acteurs de ces secteurs, ainsi que les habitants des principales stations balnéaires que sont Nosy Be et Sainte Marie. Il y a, aussi, les normes sanitaires internationales à assimiler et mettre en pratique afin de rassurer les touristes.

Faire redécoller le secteur du transport aérien

Avec les déboires de la compagnie Air Madagascar, il faudra, également, trouver un moyen pour faire redécoller le secteur du transport aérien pour ne pas rater le momentum de la réouverture des frontières. Cette levée de l’auto-embargo pourrait, toutefois, se faire progressivement. À Paris, la semaine dernière, le chef de l’État a été clair, elle dépendra de la situation sanitaire au niveau mondial. Les autorités ne veulent pas, en effet, que d’autres variantes du coronavirus n’envahissent le pays.

Tôt ou tard, la vie devait reprendre son cours normal. Seule une prise de conscience et une vigilance individuelle permettront d’éviter une nouvelle vague de forte propagation de la Covid-19. (L’Express de Madagascar)

Pour notre cas au #CocoLodgeMajunga, nous sommes prêts à vous accueillir en toute sécurité.

By #CocoLodgeMajunga

Nous sommes à la fois :

  • Un hôtel★★★ avec 18 chambres spacieuses tout confort,
  • Un restaurant gourmand avec une très belle cave à vins, whiskys, rhums et champagnes d’une capacité de 60 couverts, proposant une cuisine Malagasy, Française, Libanaise et des spécialités de fruits de mer,
  • Un bar piscine avec des cocktails, des « tsakitsaky », des crêpes et des gaufres disponibles à toute heure,
  • Un organisateur d’événements et de conférences avec 3 salles de réunion pouvant recevoir jusqu’à 90 personnes. De plus, nous pouvons recevoir des déjeuner/dîner à thème, fiançailles, mariage, anniversaire, … Même un enterrement de vie de jeune fille/garçon, ou une demande en mariage, …
  • Une entreprise de voyages et de prestations touristiques (Licence C),
  • Un tour opérateur (licence B),
  • Un loueur de 4×4 et quads (tous géo localisés avec assurance responsabilité civile valide) et avec chauffeurs guide diplômés. Ils peuvent assurer vos transferts dans tous Madagascar. Par exemple depuis l’aéroport d’Antananarivo jusqu’à Majunga, mais aussi de Nosy Be à Majunga.
1

Laisse un commentaire!

Inscription

Mot de passe oublié?