Environnement – Élan national autour du reboisement

Environnement – Élan national autour du reboisement

Une grande campagne de reboisement nationale

Environnement – Élan national autour du reboisement. Pour atteindre l’objectif de planter soixante millions d’arbre, cette année, une mobilisation nationale a eu lieu. L’engouement durant la journée de reboisement, hier, permet une note d’optimisme.

Changer le visage de Madagascar. C’est le souhait formulé par Andry Rajoelina, président de la République, hier, lors de l’ouverture de la campagne nationale de reboisement. Comme il l’a souligné, c’est dans cette optique qu’il a fixé le challenge de planter soixante millions d’arbres, cette année.

Soixante millions d’arbres plantés

Le chiffre soixante millions est symbolique. Il a été choisi pour marquer les 60 ans du retour à l’indépendance, mais aussi, pour « réécrire une nouvelle page de l’histoire du pays, (…) faire que Madagascar soit à nouveau un pays où il fait bon vivre », tel que l’affirme le Chef de l’état.

L’engouement constaté, hier, indique que cet objectif ambitieux pourrait être atteint. L’élan écologique a, visiblement, touché des milliers de citoyens un peu partout dans le pays.

Environnement – Élan national autour du reboisement sous l’impulsion du Président

Sous l’impulsion du président Rajoelina, les acteurs de l’administration publique ont été fortement présents sur terrain. Le Chef de l’état qui a fêté hier, l’anniversaire de son investiture a donné de sa personne pour haranguer la population à reboiser massivement et atteindre le but fixé pour cette année. Il a donc fêté sa première année de mandat en « front-line », du reboisement. Le locataire d’Iavoloha a enchaîné les coups de pelle, racler la terre sur plusieurs dizaines de mètre carré afin d’atteindre l’objectif qu’il s’est fixé pour la journée, qui est de planter cinquante à cent arbustes.

Dans le challenge qu’il a lancé, Andry Rajoelina, parle, en effet, de reforestation. « Nous allons en finir avec le surnom île rouge », a-t-il déclaré, hier. « Le défi est lancé, l’objectif fixé doit être atteint, que chacun prenne ses responsabilités », a soutenu le président de la République.

Mise en pratique, hier, à Fararazana, le largage par avion et bientôt par drones de « seed bombs », des boules d’argile contenant des graines d’arbre, devra booster le reboisement. Cette méthode, ayant fait ses preuves dans plusieurs pays, est utilisée pour la première fois dans la Grande île.

Une mobilisation nationale pour l’environnement

Chaque région s’est organisée pour marquer le coup durant cette journée nationale de reboisement.

La campagne de reboisement interrégional Boeny/ Betsiboka, ex-province de Mahajanga, a démarré hier dimanche 19 janvier. Tous les responsables des Services techniques déconcentrés (STD) et Collectivités territoriales décentralisées (CTD), les associations ainsi que les élèves ont participé à cette campagne. Un défi afin de lutter contre la déforestation vue que la région Boeny est classée zone rouge en matière de feux de brousse et de déboisement.  Comme dans toute l’île, les autorités régionales et les élèves ont participé à la grande campagne de reboisement.

L’événement a eu lieu à la station de Marohogo, au PK 25 sur la RN 4 vers la capitale, dans le district de Mahajanga 2. Il y avait plus de quinze mille participants. Un million cinq cents mille jeunes plants, soit un million de boulettes, trois cent mille jeunes plants en pot et deux cents mille graines ont été mis en terre sur une superficie de 1 300 ha, répartis en trois cents parcelles.

Face au lancement tonitruant de la campagne nationale de « reforestation », certains rappellent que cela fait quelques dizaines d’années que Madagascar s’engage dans le reboisement, mais sans succès. Plusieurs s’interrogent sur un éventuel programme de suivi et évaluation des résultats des reboisements que les intempéries et feux de brousse mettent, souvent en péril. Dans la région Boeny, les autorités ont promis que la suivie sera rigoureusement appliquée.

Coco Lodge Majunga a également donné du sien

Outre l’administration publique, le secteur privé, les associations et organisations non-gouvernementales ont, également, mis la main à la pâte. Le fait que l’état décide de donner gratuitement les plants a démocratisé la campagne pour « la reforestation », du pays.

Avec son équipe jeune et dynamique, Coco Lodge Majunga a apporté sa pierre à l’édifice.  « Nous avons mis en terre des centaines de jeunes plants. Et nous avons également assuré le transport de l’AGM (Association des Guides touristiques de Majunga) qui est une association très protectrice de l’environnement ».

Acteur du développement durable, Coco Lodge Majunga, c’est aussi un Hôtel***, un Restaurant gourmand, un Loueur de 4×4 avec chauffeur guide et Organisateur d’événements (conférences, séminaires, ateliers, déjeuners/dîners à thèmes, mariage, anniversaire, enterrement de vie de jeune fille/garçon, …).

Pour vos vacances ou vos voyages d’affaires, toute l’équipe de l’Hôtel*** Coco Lodge est ravie de répondre à vos attentes et de satisfaire vos besoins. Notre objectif est de vous offrir un séjour inoubliable dans la ville de Majunga. Coco Lodge TO organise des circuits sur Majunga et ses alentours et bien d’autres encore. Découvrez les Grottes d’Anjohibe, le Parc National Ankarafantsika, le Lac Sacré, le Cirque Rouge, les plages, la réserve d’Antrema, le phare de Katsepy, Papamena, Le Poséidon, le complexe Mahavavy Kinkony, les tsingys de Namoroka, ….

By #CocoLodgeMajunga

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>