Découverte d’une nouvelle espèce de lémurien

Découverte d’une nouvelle espèce de lémurien

Bonne nouvelle, un groupe de scientifique annonce la découverte d’une nouvelle espèce de lémurien à Madagascar : « Microcebus jonahi ».

Un espoir après la sortie de la mise à jour alarmante de la liste rouge de l’IUCN sur les espèces en voie d’extinction.

Microcebus jonahi - Photo by Dominik Schüßler
Microcebus jonahi – Photo by Dominik Schüßler

« Microcebus jonahi » ou « Jonah’s Mausmaki », l’une des plus petites espèces de primates au monde

Un groupe de scientifiques de six pays différents a découvert une nouvelle espèce de lémurien souris à Madagascar.

L’équipe de recherche a examiné la diversité des lémuriens souris dans les forêts tropicales du Nord-Est de Madagascar. Ce faisant, ils ont découvert une espèce de lémurien de souris jusqu’alors inconnue. Cela augmente le nombre d’espèces décrites à 25.

Nous connaissons désormais 113 espèces de lémuriens endémiques de Madagascar.  Cette nouvelle espèce a été découverte dans le Parc National de Mananara-Nord, dans la forêt communautaires d’Antsiradrano et Madera, au Nord-Est de Madagascar.

Elle s’appelle Jonah’s Mausmaki, ou « Microcebus jonahi ». Avec une longueur totale du bout du nez à la queue d’environ 26 centimètres et un poids corporel d’environ 60 grammes, elle est l’une des plus petites espèces de primates au monde.

En l’honneur du Professeur Jonah Ratsimbazafy

La nouvelle espèce porte le nom du primatologue malagasy, le Professeur Jonah Ratsimbazafy. Ses efforts de longue date et inlassables pour protéger les ressources naturelles du pays et préserver les espèces et leurs habitats ont fait de lui un modèle pour toute une génération.

« L’espèce nouvellement découverte porte son nom en son honneur », explique Radespiel.

Grâce à la collaboration avec des scientifiques internationaux, aux plusieurs années de recherches ce petit lémurien a été découvert. C’est unanimement qu’ils ont décidé de faire porter le nom du Pr Jonah Ratsimbazafy (Président du GERP, de IPS, et l’un des fondateurs de Madagascar Lemurs Portal)

Il est surtout connu de tous comme le vaillant porteur de voix de nos chers lémuriens par sa détermination, sa passion, son amour et sa rigueur dans le combat qu’il mène pour la protection de ces espèces emblématiques pour la génération future.

Au total, 29 scientifiques d’Allemagne, de France, du Portugal, d’Australie, de Madagascar et des États-Unis ont participé aux travaux en cours.

« Sans la coopération intensive entre les experts impliqués, cette découverte et sa validation n’auraient pas été possibles », déclare Radespiel.

Lors de la découverte de cette nouvelle espèce, le professeur Dr Ute Radespiel de l’Institut de zoologie et le doctorant Dominik Schüßler de l’Université de Hildesheim ont joué un rôle clé.

D’autres projets de coopération ont déjà été lancés. Le but est de comprendre la diversité des lémuriens souris, de décoder leur histoire et ainsi de contribuer à leur pérennité.

La perte de leur habitat menace la biodiversité

Les lémuriens de souris sont des lémuriens appartenant aux primates et plus étroitement au groupe des singes à nez mouillé. Plus d’une centaine d’espèces de lémuriens sont connues jusqu’à présent. Ils ne se produisent qu’à Madagascar et quelques espèces également sur des îles plus petites à proximité.

Les animaux nocturnes et généralement banals ne sont présents que dans une petite région des forêts pluviales des basses terres du nord-est de Madagascar.

Selon Radespiel : « Bien que le lémurien souris de Jonah ne soit que scientifiquement décrit, il est malheureusement déjà en danger d’extinction. La perte d’habitats naturels et le changement constant de l’utilisation des terres dans la région conduisent à l’isolement de petites populations. Cela favorise leur disparition. »

Mais selon le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, cette découverte est le signe que nous pouvons encore sauver notre biodiversité.

« Il est porteur d’un message radieux, car il reste de l’espoir. Il reste beaucoup à découvrir. Et de nombreux trésors cachés sont à portée de main. Madagascar est comme le grand X rouge sur une carte au trésor. A nous de l’explorer, de le protéger et de trouver chaque joyeux qu’elle renferme » déclare le Groupe d’Etude et de Recherche sur les Primates de Madagascar (GERP).

Protégeons-les !

By l’Hôtel*** Restaurant Gourmand et Tour Opérateur Coco Lodge Majunga.

En effet, nous sommes à la fois :

  • un Hôtel*** situé en centre-ville,
  • un Restaurant gourmand,
  • un Loueur de 4×4 avec chauffeur/guide
  • un Organisateur d’événements (conférences, séminaires, ateliers, déjeuners/dîners à thèmes, mariage, anniversaire, enterrement de vie de jeune fille/garçon, …).
  • et un Tour Opérateur organisant des circuits sur Majunga et ses alentours Découvrez les Grottes d’Anjohibe, le Parc National Ankarafantsika, le Lac Sacré, le Cirque Rouge et les plages. Sans oublier la réserve d’Antrema, le phare de Katsepy, le complexe Mahavavy Kinkony, les tsingys de Namoroka, ….

Pour vos prochaines vacances ou voyages d’affaires, toute l’équipe aura le grand plaisir de répondre à vos attentes.

Source : Fondation de l’Université de médecine vétérinaire de Hanovre(27/07/20)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>