Approbation de la Convention Cadre de l’OMT relative à l’éthique du tourisme : c’est une décision historique !

Approbation de la Convention Cadre de l’OMT relative à l’éthique du tourisme
Approbation de la Convention Cadre de l’OMT relative à l’éthique du tourisme by Hôtel*** Restaurant gourmand Coco Lodge Majunga.

Les États membres de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) ont approuvé hier un document historique, la Convention-cadre de l’OMT relative à l’éthique du tourisme. Adoptée à la vingt-deuxième session de l’Assemblée générale de l’OMT, cette Convention transforme le Code d’éthique du tourisme en une convention internationale, la première dans la vie de l’Organisation.

La Convention, qui se réfère aux responsabilités de toutes les parties prenantes vis-à-vis du développement d’un tourisme durable, constitue un cadre spécifiant un modus operandi éthique et durable qui comprend le droit au tourisme, la liberté de mouvement des touristes et les droits des salariés et des professionnels. 

« Dans un monde interconnecté où le volume d’affaires du tourisme est comparable, lorsqu’il ne le dépasse pas, à celui des exportations de pétrole, de produits alimentaires ou d’automobiles, il est important de disposer d’un cadre juridique pour s’assurer que la croissance sera gérée de façon responsable et pérenne. Le tourisme est une force qui doit être exploitée au bénéfice de tous » a affirmé le Président du Comité mondial d’éthique du tourisme, Pascal Lamy.

Pascal Lamy, Président dudit Comité depuis 2013, et ses collègues, ont largement contribué à la présentation de la Convention relative à l’éthique du tourisme à la vingt-deuxième Assemblée générale de l’OMT.

La conversion du Code, adopté en 1999, en une Convention à part entière représente une étape importante en vue de garantir que l’expansion du tourisme se fera dans le plus grand respect du développement durable, des problèmes sociaux, de l’épanouissement des communautés locales et d’une meilleure compréhension entre les cultures sans négliger les aspects relatifs au monde du travail.

« Nous vivons un moment historique pour l’OMT » a affirmé le Secrétaire général de l’OMT, Taleb Rifai, avant d’ajouter : « L’approbation de la Convention est un grand aboutissement de l’Année internationale du tourisme durable pour le développement que nous célébrons en 2017. Elle lance aussi un signal sans équivoque montrant que les pays sont engagés à faire du tourisme une force au service d’un meilleur avenir pour tous. Elle renforce les liens institutionnels de l’OMT au sein du système des Nations Unies ».

L’Assemblée générale de l’OMT était parrainée par Union Pay International et CNN.

Le Code mondial d’éthique du tourisme

Cadre de référence fondamental pour le tourisme responsable et durable, le Code mondial d’éthique du tourisme est un ensemble complet de principes destinés à guider les principaux acteurs du développement touristique. Le code, qui s’adresse aussi bien aux autorités publiques et aux professionnels du secteur des voyages qu’aux communautés et aux touristes, vise à contribuer à maximiser les effets bénéfiques du tourisme tout en limitant à un minimum toute incidence potentiellement négative sur l’environnement, le patrimoine culturel et les sociétés partout dans le monde.

Le code a été adopté en 1999 par l’Assemblée générale de l’Organisation mondiale du tourisme. En le reconnaissant deux ans plus tard, les Nations Unies encourageaient expressément l’OMT à promouvoir l’application effective de ses dispositions dans la pratique. Le code n’est pas juridiquement contraignant, mais il prévoit néanmoins unmécanisme d’application volontaire à travers le rôle confié au Comité mondial d’éthique du tourisme, qui peut être saisi par les parties prenantes de questions liées à l’application et à l’interprétation du document.

Les dix principes énoncés dans le code couvrent largement les composantes économiques, sociales, culturelles et environnementales des voyages et du tourisme :

Article 1 : Contribution du tourisme à la compréhension et au respect mutuels entre hommes et sociétés
Article 2 : Le tourisme, vecteur d’épanouissement individuel et collectif
Article 3 : Le tourisme, facteur de développement durable
Article 4 : Le tourisme, utilisateur du patrimoine culturel de l’humanité et élément contribuant à son enrichissement
Article 5 : Le tourisme, activité bénéfique pour les pays et communautés d’accueil
Article 6 : Obligations des acteurs du développement touristique
Article 7 : Droit au tourisme
Article 8 : Liberté des déplacements touristiques
Article 9 : Droits des travailleurs et des entrepreneurs de l’industrie touristique
Article 10 : Mise en œuvre des principes du Code mondial d’éthique du tourisme

by Hôtel*** Restaurant gourmand Coco Lodge Majunga.

Réservation

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>