La région Boeny/Mahajanga, avec ses très nombreux attraits touristiques propose de très nombreuses excursions.

Parmi, il y a l’Aire Protégée Antrema die rykdom van die "Sakalava", située à 12Km au sud-ouest de la ville de Majunga, qui est composée d’îlots de mangroves et d’un parc marin. L’accès à ce site s’effectue par la mer, en vedette (45mn) of, après la traversée du fleuve Betsiboka (Baie de Bombetoka), par route en passant par Katsepy.

Pour assurer plus de confort et de sécurité aux passagers, l’Aire Protégée -AP- Antrema vient d’acquérir de nouvelles embarcations. Une grande vedette pour 10 mense (avec le commandant et son aide) équipée d’un moteur de 40CV, une petite vedette pouvant embarquer jusqu’à 5 mense (commandant inclus) équipée d’un moteur de 10CV. L’aire s’est également équipée de 4 canoës en fibre de verre dont 2 pour deux personnes et 2 pour trois personnes afin de permettre des balades dans les chenaux de mangroves environnants qui sont désormais proposées. Location journalière à la demande.

Réservation conseillée au moins 48h à l’avance à l’Office Régional du Tourisme Boeny (Majunga). Op die terrein, il faut prévoir les frais au prince Tsimanendry, conservateur et gardien de la culture Sakalava.

Coco Lodge Majunga, organisateur de voyages sur toute la région Boeny/Mahajanga est à votre disposition pour cette très belle excursion que nous conseillons sur 02 dae. Coco Lodge Majunga, c’est aussi un Hôtel***, Gourmet restaurant, Huur van 4 × 4 met drywer gids en gebeurtenis organiseerder (konferensies, seminare, werkswinkels, middagetes/etes met temas, huwelik, verjaarsdag, seun-meisie stag, ...). Vir jou vakansie of besigheid reis, toute l’équipe de l’Hôtel*** Coco Lodge est ravie de répondre à vos attentes et de satisfaire vos besoins pour un séjour inoubliable dans la ville de Majunga. Coco Lodge TO organise des circuits sur Majunga et ses alentours et bien d’autres encore tel que les Grottes d’Anjohibe, Ankarafantsika Nasionale Park, Heilige meer, Cirque Rouge, die strande, die Antrema reserwe, die vuurtoring van Katsepy, Papamena, Die Poseidon, Mahavavy Kinkony kompleks, Namoroka tsingys, ...

Découvertes naturelles et culturelles au rendez-vous

Un des trois circuits du parc, accessible uniquement par la mer, permet de découvrir diverses formations marécageuses longeant un cours d’eau dominé par des raphières (oreilles d’éléphants…). Le parc dispose de plusieurs attraits touristiques : habitat naturel d’oiseaux et de lémuriens endémiques de Madagascar, il offre également de nombreux vestiges de comptoirs arabes du 17ème siècle

La Station Forestière à Usage Multiple d’Antrema, geskep 2000 à la demande de la communauté Sakalava, appartient au groupe ethnique composé des Sakalava Marambitsy, des migrants Tsimihety, Betsimisaraka, Betsileo, et Merina.

Le but de la création de la NAP Antrema est de préserver les ressources naturelles et les richesses culturelles assurant un développement durable. La cogestion a été menée par le Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris avec la communauté locale de base, dirigée par le prince Tsimanendry, qui partage aux visiteurs l’authenticité des mœurs Sakalava. Cette initiative a été prise dans la mesure où leur culture considère les « Sifaka couronnés » (Propithèques couronnés) comme les représentants de leurs ancêtres.

Une communauté vivant de la pêche, de l’élevage et de la vannerie

80% de la population locale vit de la pêche, leur principale activité et première source de revenu. Il s’agit surtout d’une pêche traditionnelle en pirogue, pratiquée pendant toute l’année, réservée aux hommes. Pendant la saison sèche, les enfants et les femmes participent à la pêche aux « Tsivakihy » ou petites crevettes (chévaquines).

La vannerie est également une activité féminine très importante à Antrema, permettant de générer un revenu supplémentaire pour subvenir aux besoins quotidiens de la famille. Les feuilles de Satrana ouBismarckia nobilis et les fibres deRaphia fariniferasont les plus utilisées. La quasi-totalité des habitants autochtones d’Antrema (Sakalava Marambitsy) pratiquent l’élevage extensif de zébus, méthode d’élevage qu’ils ont hérité de l’ethnie Sakalava du sud-ouest de Madagascar.

Laat 'n antwoord

Jou e-posadres sal nie gepubliseer word nie. Verpligte velde gemerk *

Jy kan dit gebruik HTML tags en eienskappe: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>